• RAILCOOP

    L’ambition de Railcoop est de redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant citoyens, cheminots, entreprises et collectivités autour d’une même mission : développer une offre de transport ferroviaire innovante et adaptée aux besoins de tous les territoires. Concrètement, Railcoop fera rouler ses trains dès 2022. Première coopérative ferroviaire en France, Railcoop permet de porter un autre regard sur le train et participe ainsi à l’émergence de nouveaux modèles économiques et de nouvelles solutions technologiques.
    vu sur RAILCOOP
    RAILCOOP


    « RÉPRESSION DES MANIFESTATIONSRÉSISTANCE CONTRE DECATHLON »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    6
    Vendredi 9 Octobre à 09:52

    D'accord avec Mr Pierre, je vois mal une association s'impliquer dans tels activités.

    Le train et sa securité son des choses sérieuses.

    Bonne journée

      • Mercredi 14 Octobre à 07:25

        Je pense que c'est le moyens de faire comprendre, avec un seul trajet qui peut paraître anecdotique,
        qu'il est temps que des prises en charges de lignes peu ou non rentables ne soient pas abandonnées !
        bonne journée
        Bernard

    5
    Jeudi 8 Octobre à 07:52

    Un petit bonjour matinal, Je découvre cet article et je vois que Mr Pierre ci-dessus est très au courant du problème et de la SNCF et risque d'être détruite. J'espère que non, mais il me semble qu'il y a du bon malgré tout dans cette volonté de redonner de la mobilité Férroviaire. Belle journée à vous et merci pour votre fidélité sur mon espace.

      • Mercredi 14 Octobre à 07:22

        C'est une association qui veut démontrer que les camions sont beaucoup plus polluants que les trains !
        bonne journée
        Bernard

    4
    Mardi 6 Octobre à 15:34

    bonjour Bernard

    Cheminot à la retraite, je me méfie de ces gens qui aiment et voudraient "du train"... Ce qui coute cher à la SNCF, c'est la maintenance, la maintenance de qualité faite par des cheminots qui veulent satisfaire les usagers et non pas "les clients" comme ils disent maintenant. Les dirigeants et l'état ont diminué au maximum la maintenance, d'où les terribles accidents, comme à Brétigny, gare que je prenais chaque jour. C'est l'état qui devrait reprendre l'exploitation des anciennes gares et lignes avec les moyens nécessaires et non pas des particuliers même si dans le nom il y a "coop"... Des gens même riches qui ne prennent jamais le train ne donneront pas un sou et ils sont légion. C'est bien la communauté, la société qui doit développer le bien commun, le service public, même celui qui ne l'utilise pas paiera par son impôt, cela s'appelle la solidarité. Il y a peut-être de la bonne volonté de la part de cette société "railcoop", mais elle se crée sur la destruction de la SNCF, puisque c'est dans le cadre de l'ouverture à la concurrence, or un service public bien géré n'a pas besoin de concurrence... 

    amicalement

    Pierre

     

     

      • Mercredi 14 Octobre à 07:19

        Mais l'état ne veut rien faire ou à moindre coût !
        bonne journée
        amicalement
        Bernard

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :