• LA LONGUE NUIT

    une chanson à la recherche d'interprètes

    LA LONGUE NUIT

    En ce jour de trop longue veille
    Je suis debout anéanti
    J’entends comme un essaim d’abeilles
    Se profiler sur ma folie

    Je ne suis pas sûr
    D’avoir bien compris
    Je sens des ratures
    Au fond de ma vie

    Les gens me regardent
    Sans faire de bruit
    Leurs flèches blafardes
    Décochent leur mépris

    J’ai comme une angoisse
    Le souffle d’un cri
    Je porte la poisse
    De mon agonie

    Je ne suis pas un assassin
    Je veux savoir où est la faille
    J’avais du sang sur les mains
    Mais la mémoire en moi défaille

    Je ne crois plus en mon étoile
    Devant le seuil de mon chagrin
    Qui étale sur moi son voile
    En me vidant de mon crachin

    Ils étaient bien là
    Sur cette chaussée
    Le regard en bas
    Sans aucune pitié

    Le temps était lourd
    En ce soir d’été
    Je devenais sourd
    Sous les coups de pieds

    Y avait cet enfant
    Démantibulé
    Et puis moi devant
    Mais j’ai oublié

    En ce jour de trop longue veille
    Je suis debout anéanti
    J’entends comme un essaim d’abeilles
    Se profiler sur ma folie

    Je ne suis pas coupable
    Mais ils veulent ma mort
    Ils sont impitoyables
    Entourés de rapports

    Je suis devant mes juges
    Exposé affaibli
    Je n’ai comme refuge
    Qu’une trop longue nuit

    Une trop longue nuit
    Une trop longue nuit
    Une trop longue nuit
    Une trop longue nuit
    Une trop longue nuit

    musique   Laurent PIGEAULT
    paroles   Bernard PICHARDIE

    https://chantsongs.wixsite.com/monsite
    chanson déclarée à la SACEM

    « SUICIDE D'UNE ENSEIGNANTELES KURDES »

  • Commentaires

    4
    Dimanche 13 Octobre à 10:44

    C'est du bon travail! cool Je vois bien le Grand Corps Malade récité ce texte ou Oxmo Puccino lui donner vie.
    Bon dimanche Bernard. glasses

      • Lundi 14 Octobre à 09:07

        Oui, mais ça ne doit pas être facile pour les contacter !
        bonne journée
        Bernard

    3
    Jeudi 10 Octobre à 07:50

    Folie sans nom , triste réalité pour un enfant mort. 

    Beau texte 

      • Jeudi 10 Octobre à 15:18

        Merci
        bonne journée
        Bernard

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :