• IL VENDAIT DES TAPIS

    un texte (écrit il y a une vingtaine d'années) à la recherche d’une musique 
    si un compositeur ou une compositrice est intéressé(e)
    pour poser ses notes sur mes mots 
    il ou elle peut me contacter 

    IL VENDAIT DES TAPIS

    Il venait du Mali
    C’était un gagne-petit
    Il vendait des tapis
    Des poissons du nougat
    Des vêtements à faire fuir
    En faux similicuir
    Des stylos du chocolat
    Des bobines de fil indienne
    Du Viagra de contrebande
    Des statues égyptiennes
    De tout à la commande
    Des lunettes des citrons
    Et aussi des crayons
    Bof

    Il ne payait pas de mine

    Se déplaçait à pieds
    À l’heure du premier bus
    Il ne pouvait même pas
    Se payer un ticket

    Il arrivait en nage
    Pour étendre ses puces
    Comme unique bagage
    Pas loin de détritus

    Ses yeux étaient perçants
    Ses tapis ne l’étaient pas
    Les passants étaient pressés
    Ses citrons ne l’étaient pas
    Et voilà

    Il s’est cassé les dents
    À manger le nougat
    Qu’il ne vendait pas
    Maintenant il est sur les dents
    Et voilà

    Il venait du Mali
    C’était un gagne-petit
    Il vendait des tapis
    Des poissons du nougat
    Des vêtements à faire fuir
    En faux similicuir
    Des stylos du chocolat
    Des bobines de fil indienne
    Du Viagra de contrebande
    Des statues égyptiennes
    De tout à la commande
    Des lunettes des citrons
    Et aussi des crayons
    Bof

    Il ne payait pas de mine

    Broyait plutôt du noir
    Son étal sur le trottoir
    Etait une anomalie
    Pour les gens du quartier

    Complètement épuisé
    Il a tout épuisé
    Les réserves du squat
    Où étaient ses pénates

    Quand le gagne-petit
    Repartit pour son pays
    Seul le trottoir eut du mal
    À s’en remettre
    Eh oui

    Quelques larmes d’amertume
    S’échappaient du bitume
    Et voilà

    Et là-bas tout là-bas
    Il fait l’âne au Mali
    Et voilà

    Et voilà

    Bernard PICHARDIE
    https://chantsongs.wixsite.com/monsite
    texte déposé

    « BRÉSIL, L’EXTRÊME DROITE AU POUVOIRLE CHÔMAGE NUIT À LA SANTÉ »

  • Commentaires

    4
    Vendredi 9 Novembre à 16:28

    très bien ce texte ! bises.

    marino

     

      • Samedi 10 Novembre à 08:37

        Merci
        ... à tout de suite !
        biZZZZes
        Bernard

    3
    Vendredi 9 Novembre à 09:59

    un texte plein d'empathie pour une vie d'un migrant retourné chez lui, ou la vie

    est plus acceptable pir lutter contre cette misère urbaine

      • Samedi 10 Novembre à 08:37

        Merci 
        bonne journée
        Bernard

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :